Je paille mon potager

Je paille mon potager de manière intense, je ne forme pas un gros tas que je laisse composter dans un coin. je remets tous les déchets tels quels dans les plates-bandes et j'attends qu'au contact du sol, le tout se décompose...Je trouve que cette technique est bien plus performante, même si elle donne une impression de désordre.






l'idée de Charlotte de faire un abcdaire saisonnier au jardin - cela va être sport

Comme Charlotte en parle dans son article avec beauooup de poésie je trouve rigolo d'essayer de suivre le jardin en créant un abcdaire.


En A 

Je joue donc le jeu et je commence par l'alysse odorante tout simplement parce qu'elle m'a accompagné tout l'été, au début blanche et virant au violet avec le froid...et en plus cela sent si bon. C'est une annuelle très facile à vivre et je vais la proposer au prochain SOL, quand elle aura décidé de monter en graine ce qui n'est pas encore le cas en cette fin septembre... elle se porte toujours comme un charme. Et juste à côté  de l'alysse, j'ai déjà ma proposition pour le B comme brunnera macrophilla, une variété que j'ai aux grandes feuilles panachées (en fait un myosotis vivace qui fleurit au printemps mais dont les feuilles restent belles toute la saison).





En deux, je triche déjà un peu... des glaieuls mais d'Abyssinie et en fleurs en ce moment... une merveille, ben quoi on ose pas procéder ainsi ?


En trois les anthémis qui sont sur le déclin déjà,  c'est le cas de le dire...


Je n'oublie pas les achillées et cette photo prise chez mon amie que je trouve époustouflante





Je rajoute Ajuga reptans qui finit dans la pelouse tant il se plaît (bon là il est pris en fleurs mais la photo date du printemps naturellement)




Et la star totale dans mon jardin en automne, un immense acer


Et pourquoi pas...

Aucuba japonica variegata aime les situations mi-ombragées, ne pousse pas très vite, a tendance à former une belle boule et illumine n'importe quel lieu trop sombre
Les asters... impossible de s'en passer en automne... en les rabattant drastiquement en début de saison et en les  pinçant régulièrement, on peut obtenir une floraison beaucoup plus dense
photo à venir albizia et aconit...alstroemère (lys des incas)

En B


Pour le B je propose aussi la bourrache encore en fleurs dans mon jardin du nord alors que la floraison est terminée depuis bien longtemps dans mon jardin du sud

les bidens  fleurs annuelles toujours en fleurs dans mes potées dont ici la variété pearl's pirate
aie et je dois bien réfléchir pour le troisième...mais si naturellement le bambou qui longe toute ma terrasse... par contre là je ne sais pas si je dois vous conseiller d'en planter...


Et si on parle des buddleias dont le trop connu davidii... je recommande absolument buddleia alternifolia qui est d'une splendeur absolue.... bon là je triche car il fleurit au début de l'été... mais je me prends au jeu à répertorier les plantes de mon jardin ainsi

En C

Je pense à la chrysanthème du pacifique pas encore en fleurs en ce début d'octobre dans mon jardin du sud mais cela ne saurait tarder... en fait ce sont ses feuilles qui sont tout-à-fait adorables car elles sont ourlées de rosée le matin... photo en cours



et puis à un  clérodendron à la floraison magnifique en automne




Et puis... tiens à la clématite des haies, parente des clématites plus prestigieuses à grandes fleurs mais qui convient parfaitement justement pour former un écran rapide sur une barrière avec un voisin...très facile à tailler et donc à entretenir...et dont les petites fleurs blanches se transforment en petits flocons en fin de saison. 


Et pourquoi pas les capucines, j'adore les capucines de toutes les couleurs et grimpantes ou pas, savez-vous que l'on peut déguster ses graines conservées dans le vinaigre comme les câpres...



Tresser les hautes graminées

J'avais vu cela une fois sur internet, comment empêcher les hautes graminées de s'affaisser... et bien une tresse africaine tout simplement... en fin de saison en effet les frondes s'affaissent et les hautes graminées prennent des proportions invraissemblables...


Mes meilleurs hydrangeas




Et sinon c'est l'hydrangea serrata macrophilla qui tient la vedette en ce moment . Il est très rustique car même s'il perd ses feuilles souvent en hiver et que ses tiges se fendent sous l'attaque du froid, chaque année il refleurit. Il atteint une taille impressionnante d'environ 2m de haut et je l'accompagne d'un gros massif de lysimaques clethroides qui fleurit bien avant lui mais s'allongent en fin de saison pour équilibrer le massif.




Et le fameux hydrangea Annabelle naturellement



Est-il encore judicieux de placer sa terrasse en plein sud d'une maison...??

Quand nous avons emménagé dans la maison dans le Jura suisse il y a plus de 20 ans, notre première initiative a été de prévoir une terrasse au sud de la maison, en plein soleil, avec des dalles qui réceptionnent bien la chaleur et la font rayonner...

Les temps ont changé et je ne sais pas si c'est de devenir vieux, mais supporter une telle chaleur sous le coup de midi, même à l'ombre d'un parasol, quand on veut prendre ses repas en extérieur, c'est tout simplement devenu insupportable... et pas seulement dans mon jardin du Sud mais aussi dans celui du Noord...

Changement climatique aussi ici ?

Je me suis donc mise au travail et j'aménage petit à petit une terrasse à l'est de la maison, avec le choix de lattes en bois pour le fond de la terrasse, c'est beaucoup moins réceptif à la chaleur et au final plus naturel...





En chantier... avec le choix de travailler en arrondi pour la bordure qui délimite l'accès à cette nouvelle terrasse...



Et quelques nouvelles plates-bandes tout autour bien sûr ...avec la plantation d'un joli saule crevette, une clématite montana qui va grimper sur un obélix soudé avec 4 fers à béton, un arbre accacia/faux robinier aureus parce que je sais qu'il va pousser très vite et très haut, un hydrangea paniculé "vanille fraise" et quelques vivaces que j'ai déjà au jardin et qui ne sont donc qu'un rappel de ce qui existe...le tout a bien sûr a besoin de s'étoffer un peu...

j'ai aussi mis devant cette nouvelle terrasse ma petite garderie de plantes pour les échanges à venir, comme cela, je peux toujours garder un oeil dessus


Au final, cela se présente comme cela, avec la bordure et des copeaux de bois pour marquer le chemin et la différence avec le reste du terrain.

Vue depuis le balcon au-dessus de la nouvelle terrasse





Les jolies feuilles du saule crevette, une nouvelle acquisition pour cette plate-bande


Un bouleau pleureur pour accompagner le saule un peu pleureur aussi...  


Et voici tout de même l'ancienne terrasse de la maison, plein sud, complètement délaissée avec cette canicule qui sévit même dans le Nooord


Et vous, quelle orientation avez-vous choisi pour votre terrasse ?